Utilité d'un moulin ou d'une floconneuse

Farines fraîches

Avez-vous déjà goûté du pain ou des galettes élaborés avec une farine fraîchement moulue ?

Si oui, vous êtes déjà convaincus de la différence d'autant plus qu'une farine du commerce s'oxyde en quelques jours ou quelques semaines avec des dates limites de consommation de 270 jours après la mouture ! Autrement dit, il faut retrancher 9 mois à la DLC pour connaître la date de mouture...

Dicton : "Plus on s'approche du moulin,
plus on s'éloigne du médecin..."

Pour que faire ?

Pour gagner en autonomie, en fraîcheur, en diversité, investissez dans un moulin à céréales. Le nombre de préparations est infini !
Il est facile de moudre du blé, du blé Kamut (semoule de blé dur), du petit-épeautre, du millet, du riz, du sarrasin ou blé noir, des lentilles, etc.

Pour préparer du pain (nombreuses variantes possibles : blé et seigle, épeautre...), toutes sortes de galettes et crêpes, fonds de tarte, chaussons aux légumes, crèmes de céréales pour les enfants, desserts rapides et gâteaux, biscuits.…

Sans gluten : le moulin décuple les possibilités de recettes (galettes, pain, semoules...)

Grains délicats à moudre : ces grains sont délicats à moudre sur des meules de pierre en général. Il est possible cependant de les associer à raison de 30 à 40 % à des grains ne posant pas problème.
- Avoine, seigle : cérales "grasses"
- Maïs : céréales trop dure.
- Pois chiches : trop gros, à moins de les concasser à l'avance.
- Graines de lin ou de tournesol : graines trop grasses.

Notre moulin Schnitzer

Ci-dessous notre moulin familial Schnitzer datant de 1995 et pas une ride!

Flocons

Les floconneuses acceptent directement l'avoine et le petit épeautre. Les autres grains devront être humidifiés.
​Les flocons d'avoine sont épatants pour réaliser très facilement des fonds de tarte rapides, des clafoutis, du porridge, du lait d'avoine, des gaufres étonnantes etc.
Délicieux et économique !