Les floconneuses

Avertissement

Des vendeurs ne prennent pas la peine de préciser que certains grains doivent être mis à tremper puis séchés avant le floconnage. Par exemple, passer du riz cru dans la floconneuse donne de la brisure de riz!
​> Plus d'infos en bas de page.

Principe : 

Le principe est simple : les grains passent entre deux roues (en inox le plus souvent).

Pour obtenir des flocons frais :
L'avoine et le petit-épeautre peuvent passer directement dans la floconneuse.

Riz, blé, blé kamut, grand épeautre, seigle : mettre un verre de céréale à tremper une nuit ou une demi-journée. Sécher légèrement les grains (à sec dans une casserole inox) pour enlever l'humidité avant d'aplatir.

Millet, sarrasin, quinoa : idem ci-dessus mais trempage de 2 à 3 heures seulement.

Attention: les grains sont écrasés crus: il est préférable de les cuire d'une façon ou d'une autre. Les flocons du commerce sont précuits.
​En d'autres termes, consommer des flocons sans cuisson peut endommager votre paroi intestinale à long terme.


​Préparations possibles : 

Lait d'avoine, fond de tarte rapide, Clafoutis, gaufres, gâteaux, crêpes…
Nos recettes sont livrées avec la machine.

Modèles manuels : Eschenfelder, une référence...

Eschenfelder est spécialisé dans la fabrication des floconneuses en Allemagne.
Installation... en pratique : il suffit d'arrimer la floconneuse à un plan de travail ou à une table ou encore de la fixer au mur pour pouvoir commencer à floconner. Les enfants aiment bien l'utiliser.

Modèle électrique mixte moulin-floconneuse :

Nous préconisons les floconneuses manuelles pour des raisons écologiques et pour l'exercice physique qu'elles procurent. Si néanmoins vous ne pouvez manipuler l'appareil, nous vous conseillons le moulin floconneuse Vario Schnitzer (électrique).

Précisions et conseils : 

On nous pose souvent cette question : faut-il vraiment tremper les grains auparavant, certains sites internet disent que cela n'est pas indispensable ?
> L'avoine est le seul grain qui donne d'excellents résultats car cette une céréale grasse. Le petit épeautre donne des résultats assez satisfaisant.
> Si vous ne trempez pas les autres grains, vous n'aurez pas de beaux flocons (seulement grossièrement aplatis), et concernant les grains durs (riz), ils cassent entre les rouleaux, quelque soit le modèle de floconneuse.  On peut floconner directement du petit épeautre ou du seigle mais sans un trempage des grains + séchage, vous n'aurez pas le bel aspect des flocons du commerce, vous aurez putôt des grains brisés, sorte de farine très grossière.  
> On me parle aussi de céréales précuites du commerce qui s'aplatissent plus facilement.  A tester.
> Moins pratique : les floconneuses sans réglage d'écartement des rouleaux.

Attention à la consommation excessive de  flocons non cuits ou non précuits (ceux du commerce sont précuits mais pas frais...) : ils peuvent endommager vos intestins. Normalement les céréales ne se consomment pas crues mais cuites sous différentes formes : en grains entiers (quand vous cuisez du riz par ex.), en crèmes de céréales (plusieurs variantes possibles), en porridge (avec les flocons d'avoine), en crêpes, etc.

Je préfère tout dire  au sujet des flocons, quitte à perdre des ventes!
Nous utilisons notre floconneuse surtout pour l'avoine (céréale très nourrissante et excellente pour la santé > lire "se soigner avec l'avoine") pour préparer le porridge pour le petit-déjeuner mais aussi pour préparer de bons desserts dont les fonds de tarte rapides.
​La floconneuse est inusable et c'est un excellent investissement pour la qualité de votre nourriture.